Dr Grégory Nawara

Oto-Rhino-Laryngologie et Chirurgie des troubles respiratoires nocturnes

Consultations en Français ou Anglais

gregory-mawara-350-1

Je m’appelle Grégory Nawara. Je suis docteur en médecine, spécialisé dans le domaine de l’ORL (ULB — Université Libre de Bruxelles, 1992). J’ai rejoint la Clinique Edith Cavell en 1993. Au milieu des années 1990, je me suis davantage investi dans une sous-spécialité de l’ORL : les pathologies de l’arbre respiratoire supérieur en lien avec les troubles du sommeil. J’ai alors co-fondé le Centre d’Études des Troubles du Sommeil (1998) — premier Centre du sommeil du groupement hospitalier privé bruxellois Chirec —, avec mes partenaires, le Dr Olivier Van Reeth et M. Roland Pec. À la Consultation du Sommeil et du Rêve (Consultations Pluridisciplinaires, C0), je propose des mises au point mécaniques pour les divers troubles respiratoires obstructifs liés au sommeil (ronflement, résistances, hypopnées et apnées) — au début du processus —, ainsi que des solutions chirurgicales et/ou orthodontiques — à la fin de la chaine d’action. Je reçois les patients en français ou en anglais. Dans la perspective pluridisciplinaire qui est la nôtre, je collabore étroitement avec le Dr Olivier Van Reeth, le Dr Daniel Neu et M. Roland Pec.

J’ai entrepris ma formation à Hôpital Universitaire Erasme. Ensuite, j’ai poursuivi ma spécialisation au Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux (CHU Tripode), sous la direction du Professeur Jean Pierre Bébéar. Conjointement, j’ai suivi l’enseignement du professeur Michel Portmann, au sein de sa fondation à la clinique Saint-Augustin. Durant cette période, j’ai également obtenu une licence spéciale en Otoneurologie, délivrée par l’Université de Bordeaux II. L’essentiel de ma pratique chirurgicale a été inspiré par cette formation française, forte d’un recrutement médical intense drainant tout le sud-ouest de la région. Cela m’a donné la possibilité de me familiariser avec la micro-chirurgie au Laser, technique qui, quelques années plus tard, allait se révéler déterminante pour la chirurgie du ronflement et des apnées. Dans le but d’offrir aux patients les solutions thérapeutiques les plus complètes et les mieux adaptées, j’ai suivi, en 2010, une formation me permettant de leur proposer également le placement d’une orthèse d’avancée mandibulaire faite sur mesure. Les patients concernés par cette technologie se voient placer (pendant le sommeil uniquement), sous certaines conditions, un dispositif proche de l’appareil dentaire. Ce service est proposé en partenariat avec la société française Resmed Narval, leader européen dans ce domaine.

Fidèle au dicton qui affirme qu’il vaut mieux « prévenir que guérir », je suis partisan de la médecine préventive, laquelle cherche à préserver la santé du patient. Nous savons que bon nombre de pathologies cardio-vasculaires, immunitaires et inflammatoires, ainsi que certains cancers, le diabète, l’hypertension artérielle, les troubles de l’humeur, du désir, de l’érection, la surcharge pondérale, etc., peuvent être minimisés, voire évités, par le rétablissement d’un sommeil de qualité, débarrassé de ses apnées et de ses micro-éveils. Dès lors, pourquoi attendre de soigner des pathologies avancées, parfois extrêmement délétères, si nous pouvons d’ores et déjà détecter et traiter certaines de leurs causes ? Autre motif d’intérêt : j’ai été formé à l’ORL à une époque où la somnologie était une jeune spécialité en cours de développement… nous avons donc mûri ensemble !

En amont du processus, mon rôle sera de réaliser la mise au point mécanique (anatomique et physiologique) des troubles respiratoires obstructifs liés au sommeil pour lesquels vous viendrez me consulter. Je vous proposerai ainsi une expertise des voies respiratoires hautes qui combinera l’endoscopie fibroscopique et l’imagerie médicale. Lors de la première rencontre, nous évaluerons également l’opportunité de procéder à une éventuelle étude de sommeil. Si cette dernière est programmée, mon action s’inscrira alors en aval de celle des technicien(ne)s de nuit de l’Unité de sommeil. En aval de la chaine d’action, après avoir objectivé la cause de l’obstacle respiratoire (nez bouché, voile du palais relâché, grosses amygdales, hypertrophie de la langue, rétro-mandibulie, etc.), je vous suggèrerai une solution thérapeutique. Lorsqu’une étude de sommeil aura été réalisée, j’étayerai également mon choix sur les résultats qui m’auront été communiqués par M. Roland Pec, le responsable de la polysomnographie. La solution que je vous proposerai pourra être soit médicale (médicaments, sprays, etc.), soit chirurgicale (microchirurgie au Laser du voile du palais, microchirurgie de la cloison nasale, etc.), soit orthodontique (dispositif buccal nocturne)… soit une combinaison des trois ! D’autres solutions pourront également être proposées par d’autres membres de l’équipe du Centre (CPAP, Bi-PAP, etc.) — comme traitement principal, ou comme adjuvant — la décision définitive se prenant toujours de manière collégiale.